Actualités du Louvre Lens

Le Louvre-Lens a accueilli mercredi 29 janvier 2014 son millionième visiteur

louvrelens_espace_accueilAlors que le chiffre du million était attendu au départ plutôt pour septembre 2014, le directeur du musée Xavier Dectot s’est réjoui de « l’adhésion formidable » des différents types de visiteurs, qu’ils viennent du bassin minier, du reste de la France ou de l’étranger. Un peu plus de treize mois après son ouverture, le Louvre-Lens confirme son rang de premier musée de province.

900 000 visiteurs pour la Galerie du temps et le Pavillon de verre ( entrée gratuites ) parmi lesquels 540 000 originaires du Nord Pas-de-Calais ( dont 100 000 habitants de l’agglomération Lens-Liévin ), 180 000 venus des autres régions françaises ( dont 70 000 Franciliens ), et 180 000 étrangers ( dont 100 000 Belges ).

70 nationalités représentés.
150 000 visiteurs pour l’exposition Renaissance
128 000 visiteurs pour l’exposition Rubens et l’Europe
12 000 adhérents
15 chefs d’oeuvre renouvelés le 4 décembre 2013
400 emplois créés das l’arrondissement de Lens.

 

Renouvellement de 10% des œuvres chaque année

Pour attirer de nouveaux visiteurs et fidéliser les habitués, le Louvre continuera à renouveler chaque année environ 10% des œuvres présentées au public. Ainsi, le 4 décembre 2013, La Liberté guidant le peuple a laissé sa place à Œdipe explique l’énigme du Sphinx, d’Ingres (1808).
Sont apparus également un autoportrait de Raphaël (1518-1519), une statue de la reine Tiy aux côtés du roi Aménophis III (1391-1353 avant J.C); ou encore une plaque de mors en bronze, figurant un héros cornu maîtrisant des fauves, en provenance du Luristan (Iran) et datant de l’âge de fer.

 

Le musée du Louvre Lens a choisi d’évoquer les Etrusques par le prisme d’une cité méditerranéenne, Cerveteri. Une nouvelle exposition temporaire à découvrir jusqu’au 10 mars 2014.

louvrelens_etrusques2Plus de 400 pièces archéologiques, issues des principales collections d’Europe, sont ainsi réunies sur 1800 m2. Parmi les oeuvres présentées figurent des chefs-d’oeuvre de l’art étrusque, dont certains ont été restaurés pour l’occasion ; le Sarcophage des époux, fleuron des collections étrusques du musée du Louvre, exposé pour la première fois hors de Paris ; des ensembles dispersés depuis le XIXe siècle et réunis pour la première fois ; des pièces provenant des fouilles les plus récentes, menées à Cerveteri, mais aussi de fouilles d’épaves étrusques découvertes au large des côtes françaises. Cette confrontation inédite permet de dresser pour la première fois le portrait d’une cité qui joua dans la Méditerranée antique un rôle comparable à celui d’Athènes, Carthage ou Rome.

«  Les Étrusques et la Méditerranée, la cité de Cerveteri » jusqu’au 10 mars 2014 au musée du Louvre-Lens, 99 rue Paul Bert, 62300 Lens. www.louvrelens.fr et tél. 03 21 18 62 62

 

 

 

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :